Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 08:31

Il est des jours où il pleut du nectar...

 

 

frangipamiel.jpg

Repost 0
Published by Ludo - dans images
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 16:57

capture-essaim-cloison-01.jpg

 

 

La capture d'essaim est très utile pour augmenter le cheptel, mais c'est aussi un grand service rendu aux personnes qui voient leur habitation squattée par nos avettes fort sympathiques, mais aussi au dart maladroit. Car elles rôdent le soir attirées par les ampoules électriques, tombent aveuglées, et piquent le pied qui les écrase... Les « uma tol » (maisons en tôles, en drehu) font des abris parfaits pour nos avettes, et si elles ne sont pas délogées le jour de leur installation, les voilà qui tissent leurs rayons magiques, pour de longs moments de cohabitation forcée...

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-02.jpg

 

 

 

 

 

Alors, même si c'est jour de bingo dans la maisonnée, comme ici à Macaiece (prononcez « machaiéché »), on enfume et on retire le contreplaqué intérieur au pied de biche pour découvrir une magnifique colonie, qui a bien deux bonnes années... C'est beau, hein !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-03.jpg

 

 

 

 

 

Notre hôtesse et sa cousine se rendent compte que ce 'est pas si dangereux que ça, et assistent au spectacle !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-04.jpg

 

 

 

 

 

Voilà Eric bien entouré !! Coquin, va...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-05.jpg

 

 

Nous découpons des morceaux de couvain à la taille des cadres, et nous les plaçons sur les fils inox (sans cire gauffrée, donc), tenus en place par un fil extérieur en zig-zag. Ces deux cadres vont aider à fixer les abeilles dans une ruche, et leur permettront de refaire une reine si cette dernière est déclarée absente à la fin de l'opération.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-06.jpg

 

 

 

Alors on démonte patiemment l'essaim, rayon par rayon, en prenant soin de ne rien laisser... Le miel dans une bassine, le couvain dans une autre, les abeilles balayée et mises en ruche au fur et à mesure, en zieutant au passage si l'on n'y voit pas la mother... C'est qu'il y a du monde là-dedans !!

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-07.jpg

 

 

 

Faut pas se leurrer, les avettes voient notre manège, et se cachent au fur et à mesure à l'abri... On démonte un panneau supplémentaire, et on trouve une extension, avec le gros de la grappe ! Cette partie de cache-cache /démontage peut durer parfois un bon moment...

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-08.jpg

 

 

 

 

Une fois l'ensemble des rayons retirés, on enfume abondemment afin que les abeilles restantes (et la madre ?) se regroupent à l'extérieur, plus faciles à récupérer ???

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-09.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Effectivement, ça ressort...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-essaim-cloison-10.jpg

La ruche est laissée le plus prêt possible de la sortie, au cas où la reine y est et que les ouvrières battent le rappel, rameutant le gros des troupes...

Tout est laissé en plan, et nous revenons en fin d'après-midi. L'ensemble de la colonie s'est regroupée à l'intérieur, et est transférée facilement dans la ruche, immédiatement fermée et transférée au rucher. (chouette, pas besoin de quarantaine, étant indemne de varroa et des loques ! Sinon mettez-là en observation à quelques kilomètres de tout rucher, et dans tous les cas, à plus de 5 km de son lieu d'origine !).

Un contrôle la semaine suivante montrera la présence de beaucoup d'œufs : maman est là !!

 

 

 

 

Alors, soyons honnête, cette opération est souvent longue (2-3 heures à une journée), pas très efficace (seulement un tiers des colonies récupérées fonctionneront vraiment ensuite), c'est souvent un massacre d'abeilles écrasées, et ce n'est pas pour le miel récupéré et partagé que le jeu en vaut la chandelle. Par contre, ça fait de la belle cire sans pesticides à recycler, ça rends vraiment service, et quel merveilleux moment passé avec la famille, qui découvre qu'on peut approcher de très près une colonie très populeuse et l'embêter convenablement, sans pour autant se faire darder à tour de pattes !!

Repost 0
Published by Ludo - dans débutants
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 16:12

atelier01.jpgL'atelier, c'est une sorte de centre névralgique dès que l'on a plus d'une douzaine de ruches... C'est là qu'on passe le plus de temps, finalement ! Alors la jolie terrasse s'est vue réquisitionnée pour le plus grand plaisir des abeilles, et surtout de leur berger... Montage des ruches et des cadres, construction de ruchettes, bricolages en tout genre : tout s'achète (souvent assez cher), mais tout se construit pour un peu qu'on aie la fibre bricoleuse, le neurone de la curiosité activé et l'envie de se faire plaisir en laissant sa créativité s'exprimer...

 

 

 

atelier02

 

 

 

 

Comme un bon tiers du temps passé à bricoler est occupé à chercher les outils, Cédric m'a construit cet hymne à l'ordre prémaché : ça fonctionne, et c'est joli en plus !!!

 

 

 

 

 

 

 

atelier03.jpg

 

 

 

 

 

 

Un établi costaud, avec deux niveaux pour ne pas s'abimer le dos, des machines à bois plus utiles encore que j'imaginais : la terrasse est vite remplie...

 

 

 

 

 

atelier04.jpg

 

 

 

 

 

 

Là, c'est une table un peu fourre-tout, et un portique à cadres, en plein vent pour désillusionner les fausses-teignes... (Autant dire que ça ne les empêchent pas de massacrer vite fait les cadres noircis plein de pollen !). Au passage, c'est très utile de se mettre à la soudure, on n'imagine pas !!

 

 

 

 

 

 

atelier05.jpg

 

 

Alors, une fois qu'on est bien installé, et qu'il n'y a pas d'urgences sur le feu, on se prends à inventer (ou réinventer, soyons modeste !) des tas d'outils sur mesure... A quoi peuvent-bien servir les engins suivants ?

 

Celui-là,

 

 

 

 

atelier07.jpg

 

 

 

 

 

Celui-ci,

 

 

 

 

 

 

atelier09.jpg

 

 

 

 

 

 

Ce machin-ci,

 

 

 

 

 

 

atelier11.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Cette chose-là...

 

 

 

 

 

atelier13.jpg

 

 

 

 

 

 

Et ce truc-bidule...

 

 

 

 

 

 

 

Alors, le premier qui trouve les cinq bonnes réponses, je lui envois une tranche de nougat maison !

 

A vos commentaires !!

Repost 0
Published by Ludo - dans Bi Ne Drehu
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 18:01

visiteurs-4.jpg

 petit souvenir d'une journée de découverte...

 

 

visiteurs-1.jpg

 

 

 

 

 

Françoise         Patrick         David et Noémie         Tophe         Colette         Colette         Tophe         Laure         Steph et Sonia        Colette         Michèle          Anne et Nico         Tophe         Christ'in         Jérome et Claire         Christophe DV        Caro K        Jozip         Suzanne         Céline et arnaud         Gallus         Céline et arnaud        Amaury        Gilles         Cathy         Christ'in         Emilie        Gallus        Cathy Vipassana         Eric         Maéva        Ariane         Laure         Oasis         Nadia         visiteurs-2.jpgJackie         Gallus         Laure         ?         Eric         Chocolaterie Morand         Lionel         Lionel         Straton         Martine        Christine          Nicole         Straton         Marylise         Sandrine         Didier et Corinne        Armelle         Martine         Jérome et Anaïs         Brigitte         Gallus        Perrine        Christ'Inside        Christine         Martine et Jaques-Yves         Patrice         Nicole         Laurence et Mariette         Bruno         Galus         Straton         Galus         Marie         Bruno         Jacques         Louise (Alef)         Martine         22° visiteurs-3.jpgLatitude Bio        Mildred         Jérome         Arnaud et Céline         Santé Nature Bio         Oléti        Jérome         Cédric         Christine         22°        Latitude Bio        Oléti        Florent et Mélème        Nicole         Arnaud et Céline         Lionel         Martine         Alyne        Anne et Nico         Anne et Nico         Corinne        Mme Channel         Laurent        Brigitte          22° Latitude Bio        Oléti        Catherine et Cédric         SaïkoQatr         Michel et Anne-Gaël         Céline et Arnaud         Jérome         Bong        Béa         Nicole         Michèle et autre prof    visiteurs-5.jpg     Catherine et Cédric         Joëlle (les Nouvelles)         22° Latitude Bio         Chez Alice         Santé Nature Bio         Wali         Copa         Martine         Bertrand (cardio)        Alef         Eric et Noro         Jérome         Clémence        Max         Antoine et Sylvie        Matthieu        Kicié        Denis et Sandrine         Matthieu         Catherine et Cédric        Noro        Straton         Lionel        Joëlle (les Nouvelles)        Jacques et Jaqvisiteurs-6.jpgueline         Noro         Alef         Anne-Gaëlle        Thierry        Martine         Noro         Dominique        Cédric         Michel        Oléti        Denis        Cédric         Béa        Dom et Pat        Dom et Pat         Laurent         Martine        Marie et Yves         Françoise et Elke         visiteur         visiteur (Sylvie et ?)        Martine         Xutreqatr         Gilles         22° Latitude Bio        Santé Nature Bi

visiteurs-7.jpg

o         Florent et Mélanie        Galus         Christophe        visiteur        Miel Drive        Noro          Wali         François et ? (parra

in

Cyril)         RFO        Kuma         Françoise         Céline         Patrick         Armelle & C°        Joëlle         SaikoQatr         Manu et Capucine         2 languedociens         Bernard Pilou         1 couple curieux + Quentin         Gérard et Raymonde         Chez Alice         Edouard et Valentine          Caro        Delphine          Laurent        Denis         Lionel         Didier         Jules et Marius         Wala        

visiteurs-8.jpg

Audrey et 3 gus        Christophe et Tissam         Mat'         Martine         Dominique          Julien et Katiane        XutreQatr         Pascal (Xépénéhé)         Céline        Cédric         Anaïs         famille avec Robin et Hugo        Guigu

i's family        Coralie et ses parents         Marie et Laurent         Morchais' family         Lionel & C°        Benjamin et Catherine

        GP Pierre F Thierry femmes et enfants         Pierrette et Esther         Odile        Olivier et Coralie         Eric et Noro        Paugam et enfants         Mariette         Soéli et Cédric         Tite Laure        Alef+ couple        Philippe Alina Raphaël Emanuel         Lionel et Laurine         Couple ½ bédouin et Ethel        Gabin Moya et parents         Guillaume         Ca

visiteurs-9.jpg

therine et Lionel               Antoine Anaïs et Niamé        Ronan         Hubert et Simone        Laurence         Patrick et Cathy (cousin Lolo)        Micka

 

Tous sont passés à la maison ou ont commandé miel ou pollen... Comme vous le constatez, certains reviennent chroniquement... Cela arrive aussi que les questions curieuses s'enchaînant, on se retrouve le nez collé aux vitres arrières, voir à allumer l'enfumoir pour participer aux manipes du moment !!

 

Un grand merci à tous, pour l'intérêt porté aux abeilles de Lifou et à leur précieux nectar...

 

 

 

Repost 0
Published by Ludo - dans journal
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 22:26

extraction-propo-1.jpg

 

 

 

 

 

Vous souvenez-vous de cette propolis, qu'elle soit raclée un peu partout ou récupérée sur les grilles ?
Mettons-là au congélateur, histoire de la durcir un brin…

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-2.jpg

 

 

 

 

 

 

C’est alors possible de la casser en petits morceaux, en la fracassant au marteau. Utilisez un plastique bien solide !

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Un moulin à café finit le travail, en réduisant en poudre très fine le fruit du martelage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-4.jpg

 

 

Je laisse la poudre (20 g) dans des bocaux avec de l’alcool à 70° (180 g) pendant deux à trois semaines ensuite…
L’alcool médical étant dénaturé, mieux vaut utiliser de l’eau de vie ou autre alcool de fruit, 70° étant l’optimum pour extraite le maximum de molécules. Pour ma part, je distille deux fois l’eau de rinçage du matériel après extraction, laissée au soleil afin que le miel fermente.
Voyez comment l’alcool incolore prends vite une couleur orangée à brune ! Et ce d’autant plus vite que les bocaux sont remués tous les jours…

 

 

 

extraction-propo-5.jpg

 

 

 

Après une filtration soignée (à l’aide de passoires et d’un tissu en coton), la solution alcoolique de propolis est mise en bocaux ouverts, disposés dans un évaporateur solaire, une cuve fermée d’un plastique en forme de cône.
(Remarque : le reste de propolis non dissoute, qui contient la cire et les saletés, possède encore des molécules intéressantes, et peu subir le même traitement de dissolution à l’alcool.)

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-6.jpg

 

 

 

 

 

 

L’alcool s’évapore et se condense sur le film plastique : les gouttes retombent dans cet entonnoir, relié à un bocal extérieur à l’aide d’un tuyau de gaz.

 

 

 

extraction-propo-7.jpg

 

 

 

 

 

 

Et voici le solvant qui se retrouve en bas, prêt pour une nouvelle dissolution de propo !

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-8.jpg

 

 

 

 

 

Dans les bocaux, se concentre l’extrait mou de propolis. Avec 20 g de poudre, je récupère 4 à 5 grammes d’extrait concentré et purifié.

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-9.jpg

 

 

Cette substance se divise naturellement en une phase liquide, et une autre phase pâteuse. Cette base me sert ensuite à confectionner les préparations plus facilement utilisables au quotidien : suite au prochain numéro !

schéma du distillateur solaire

schéma du distillateur solaire

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 19:57

pillage-1.jpg

 

 

 

 

Ce matin, il y a une drôle d’activité autour de « l’Odyssée »…

Il y a pas mal d’abeilles qui rentrent et qui sortent. Jusque là, rien d’anormal… Plus étrange, personne ne reste sur la planche d’envol. Et il y a de l’animation sous la ruche, et même autour. Là, ça sent l’alerte !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pillage-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Voilà une planche d’envol « normale », avec le balai des butineuses certes, mais aussi les ventileuses qui moulinent, et quelques gardiennes qui font le service d’ordre.

 

 

 

 

 

 

 

pillage-3

 

 

 

 

 

En y regardant de plus près, il y a même des fourmis noires qui vont et viennent dans la hausse, signe qu’elle ne doit plus être gardée par les ouvrières. C’en est trop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pillage-4

 

 

 

 

Au cadre-témoin, on voit quelques abeilles excitée qui tentent de sortir en voyant la lumière, et point barre… Personne entre les cadres !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pillage-5

 

 

A l’ouverture, la ruche est bien vide de ses habitantes, à par les voisines qui viennent faire leurs emplettes. D’où l’excitation tout autour !
Sur ce cadre, on voit qu’il n’y a plus de couvain là où la cire est plus sombre (qui était occupée par les oeufs et les larves précédemment). Des larves de petites fausses-teignes (ça fait beaucoup d’épithètes disgracieux pour une même bestiole !) ont déjà fait leurs galeries, s’empiffrant de pollen au passage. Et signe caractéristique du pillage, les alvéoles de miel operculé sont déchiquetées au cours de la razzia !!

la ruche devait être orpheline depuis un bon moment. J’aurais dû m’en douter à l’occasion du pic de pollen du mois dernier, car la récolte quasi-nulle (alors que c’était l’orgie pour toutes les autres ruches !) signait bien l’absence de couvain ! Comme quoi, une visite en bas de temps en temps ce n’est peut-être pas inutile !!

 

pillage-6

Toutes les abeilles du quartier s’en donnent donc à cœur-joie, d’autant plus que c’est un peu la misère côté nectar en ce moment… Cela peut donner des réactions en chaîne, une excitation telle que l’ensemble des abeilles d’une ruche partent à l’assaut de la faiblarde, laissant une ruche sans défense, la porte grande ouverte pour un autre pillage !! Il est urgent d’enfumer toutes les colonies, et de réduire les entrées pour faciliter la défense. Et bien sûr, éviter de laisser traîner du miel dehors à côté du rucher !
La voisine d’Odyssée commençant à subir les assauts du quartier, la voilà muselée quelques heures, tandis que la suivante, très forte, reçoit la hausse de l’orpheline.

Fin de l’épisode...

Repost 0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 21:32

Hier, "Vis" me propose d'aller voir un essaim installé sous un arbre dans la forêt.

 

Et voilà !

 

essaim-foret-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

essaim-foret-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

essaim-foret-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

essaim-foret-4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

essaim-foret-5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

essaim-foret-6.jpg

Repost 0
Published by Ludo - dans images
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 20:47

Revenons à la propolis, dont nous avons abordé les propriétés et les usages voilà quelques temps…

 

 

 

recolte-propo-1.jpg

 

 

 

 

 

La voilà, la fameuse résine, de couleur marron, à droite (alors qu’à gauche, l'espace plus important est bouché à la cire) ! Les ouvrières bouchent les interstices où elles n’ont pas accès, et où les larves de fausses-teignes se réfugient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recolte-propo-2.jpg

 

 

 

 

Là, la propo est clairement utilisée pour boucher un courant d’air qui n’en manque pas… C’est quoi cette vitre trop courte ?? Pas grave, le magic mastic s’occupe de tout !

 

Voyez aussi comment les cadres ne sont pas couleur bois, mais légèrement jaunis… à la propolis, bien sûr !!

 

 

 

 

 

 

 

recolte-propo-3.jpg

 

 

 

 

 


Les grilles à reines sont souvent bien chargés en propolis, et tout fastidieux soit l’opération de la récupérer avec le tournevis de la bonne largeur, ça donne de bonnes quantités… Penser à retirer les abeilles plates, malgré tout !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recolte-propo-4.jpg

 

 

 

L’essentiel de la récolte de la propolis brute se fait par grattage, des différents éléments de la ruche, à l’aide du lève-cadre par exemple. Deux types d’inconvénients :


-on ne connait pas la date de récolte par les abeilles, et la substance balsamique peut être d’autant plus oxydée qu’elle est ancienne (et donc moins efficace) ;


-ce qui est récolté est « pollué » par des débris d’abeilles, des raclures de bois, des cocons de fausses-teignes et autres substances peu apétissantes…

 

 

recolte-propo-5.jpg

 

 


Voilà pourquoi c’est une bonne idée de poser des grilles à propolis (ici, une grille plastique de détection varroa, ça se trouve en rouleaux de 25 m), que l’on place sous le couvre-cadre : les petits trous stimulent la récolte de la « bee glue » pour boucher tout ça… Avantages : on connait parfaitement la date du début de récolte, et la propo ne contient que de la cire comme autre substance. Autant dire qu’elle peut être consommée telle quelle, pour ceux à qui ça plait de mâcher des chewing-gum bizarroïdes !!

 

 

 

 

 

 

 

recolte-propo-6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Je roule ensuite les grilles avant de les congeler, pour durcir la résine,

 

 

 

 

 

 

 

recolte-propo-7.jpg

 

 

 

 

et ensuite « c’est un jeu d’enfant » de faire tomber les paillettes en tordant la grilles dans tous les sens…
Sauf quand on utilise de la moustiquaire, aux trous trop fins et à la structure trop fragile, comme je faisais auparavant ! De quoi s’arracher les cheveux !!

(les gants sont bienvenus, d’ailleurs !)

 

 

 

 

 

 

 

 

Et nous voilà avec nos deux qualités de propolis, de grille à gauche et de raclage à droite…

Seule la première est consommable telle quelle, et les deux sont traitables à l’alcool à 70°. Mais ça, ce sera pour une prochaine fois !!

 

 

propolis-1

Repost 0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 21:10

abeilles-et-eau-1

 

 

 

 

 

 

Les abeilles ont besoin d’eau, surtout si le nectar est concentré, ou en l’absence de miellée pendant les chaleurs… Ce pas-à-pas vous conduira où il faut pour bien abreuver vos abeilles. Mais aujourd’hui, c’est plutôt dans la miellerie que ça se passe : car le pire ennemi du miel, c’est l’eau !

 

 

 

 

 

 

 

 

miel-et-eau-1

 

 

Le miel est hygroscopique, ce qui veut dire qu’il attire inlassablement l’eau. Mais tout dépend de l’humidité ambiante, car en dessous de 60% d’humidité, il restitue l’eau à l’atmosphère !

 

 

C’est donc utile d’extraire ou de conditionner les jours de grand beau sec. Et quand ce n’est pas le cas, ce qui arrive fréquemment en saison humide (d’où son nom !!), c’est sympa de pouvoir mesurer l’hygrométrie ambiante, et de pouvoir la corriger avec un déshumidificateur pour travailler dans de bonnes conditions.

 

 

 

 

 

miel-et-eau-2

 

 

Nous avons vu lors de la récolte que les cadres suffisamment operculés seront choisis pour l’extraction : cela garantie que les 80 % d’eau du nectar sera évaporé pour n’en laisser que 14 à 20 %.
Cela, c’est la théorie qui marche la plupart du temps, mais pas toujours ! En saison humide, on peut trouver du miel « humide » sous l’opercule, à 21 ou 22 % !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

miel-et-eau-3.jpg

 

 

Alors voilà le réfractomètre, un outil de mesure qui peut venir en appui du bon sens… On pose une goutte de miel sur le prisme bleuté, on rabat la languette de plastique, et la lumière va être réfractée, déviée plus on moins fort selon le pourcentage d’eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

miel-et-eau-4.jpg

 

 

 

 

Voilà par exemple ce que donne un miel récolté en octobre. L’échelle de droite indique le pourcentage d’eau. La limite entre le blanc et le bleu coupe cette échelle vers 15 et demi. Un bon cru, qui se conservera longtemps ! On peut mettre "2 ans" sur l'étiquette sans rougir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

miel-et-eau-5.jpg

 

 

 

 

 

Celui-là, récolté après la tempête, juste avant le déplacement du rucher d’Onatr (histoire d’alléger un peu les brouettes !), sort de cadres operculés pareillement, voire même plus ! Il affiche cependant son 20,5 % d’eau. Pas sûr qu’il passera les 6 mois sans s’abimer...

 

 

 

 

 

 

miel-et-eau-6.jpg

 

 

 

Voilà enfin, pour le feune, ce que donne la mesure d’une goutte de miel, tombée sous le robinet du maturateur, et laissée à l’air libre pendant trois heures. On ne peut pas lire tellement ça sort de l’échelle !!!

 

 

 

Alors, c’est quoi le problème de la dilution du miel ?
Au-delà de 20-21 % d’eau, les levures présentes naturellement dans le miel (on vous avait prévenu que c’était bien vivant !) sont capables de travailler, utilisant les sucres pour leur métabolisme et les dégradant en alcool. Le miel fermente : bulles, acidité, odeur d’alcool, tout y est !

Si vous souhaitez appréciez votre « nourriture céleste » de longs mois durant (même si un pot entamé ne passe pas facilement la semaine !), fermez bien le pot après avoir léché la cuillère…
Si au contraire vous goûterez bien du nectar divin, qu’on appelle l’hydromel, un véritable chantier s’impose, et faites appel à un pro.

Enfin, si vous voulez tenter d’élaborer une boisson simple, sorte de bière de miel, diluez, diluez le nectar (une bonne manière de valoriser le rinçage des opercules !), laissez-le quelques jours à température ambiante, et quand il commence à pétiller, à votre goût, mettez-le au frais ! Sans trop abuser, bien sûûûûr !!!

 

 

miel-fermente.jpg

 

 

Repost 0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 20:50

fourmizencore-1.jpg

 

 

 

 

Vous souvenez-vous de Victoria, princesse au beau sourire et aux grands pieds ??   Voilà Wali, sa maman : on comprends de qui elle tient ! Du moins pour le sourire !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fourmizencore-2.jpg

 

 

 

 

 

Alors, avec Wali, on découvre un peu déconfits comment une ruche bien vivante huit jours plus tôt est retrouvée froide, vaincue par KO par une autoroute de fourmis électriques…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fourmizencore-4.jpg

 

 

 

J’avais oublié d’y mettre de la graisse !! L’on ne m’y reprendra plus !

Repost 0
Published by Ludo - dans journal
commenter cet article

Présentation

  • : les abeilles de Lifou
  • les abeilles de Lifou
  • : les aventures des avettes tropicalisées... Partages d'expériences happycoles, juste pour le plaisir !
  • Contact

Rechercher

Les 10 Derniers

  • Plan de la ruche
    En rouge, les nouveautés. Accès direct aux pdf : pollen - propolis - schéma de ruche Langstroth baumes - baumes personnalisés Votre avis m'intéresse : retour de feeling Commandez les cosmétiques des abeilles chez les fées de BioAttitude.nc ! • Journal...
  • Endo-kényane
    Pour le fun, j'ai commandé un mini-endoscope pour Android à 15 boules... Ce n'est pas pour visiter mes trous d'nez ! Mais pour aller voir les zélées !! Bon, il ne faut pas s'attendre à des miracles côté qualité des photos, maintenant ça devient rigolo...
  • La forme à Sion
    Hello ! Je propose 3 modules de formations pratiques : A - Conduite en synergie avec l'abeille constat de l'échec d'une apiculture intensive basée sur nos besoins/envies observation de l'entité colonie, apparentée à un mammifère répondre aux besoins de...
  • 7 ans
    Ce blog a 7 ans aujourd'hui : Joie mes amis, joie !! Sous sa forme actuelle : il se peut fort que ses jours soient comptés : car il faut dire que ça bouge dans le quartier, si je jette un oeil (étonné) à l'année qui vient de s'écouler : on a eu droit...
  • Le cadre-témoin - le livre
    Hello ! Le petit livret de Roger Vanhée est introuvable sur le net. Sur la demande de 2 personnes, j'ai scanné le mien et le mets à dispo en PDF ici. Lien vers le PDF BIEN SÛR, s'il est réédité ou si vous le trouvez en vente sur le net (merci de bien...
  • Cadre à jambage
    Hello ! Cela faisait longtemps que ça me tarabustait, c'est parti depuis aout dernier pour tester le fameux cadre à jambage... Kézako ?? Un cadre sans cire gaufrée, juste une amorce de 2 cm en haut. Et un "jambage" ou "renfort", une baguette fine presque...
  • A pas peur
    "Les abeilles, ouhhhh ça pique !!" Réflexe de survie quand on ne les connait pas... Une abeille ne pique QUE par nécessité, elle y laisse son dard et sa vie. Cela veut dire aussi que si vous apprenez à les connaître, à les observer, et à agir sans les...
  • Mu
    Depuis mars, Bi ne Drehu a migré 30 km plus au Sud, dans la tribu de Mu au lieu-dit Kaladea... Grâce aux amis (Oriol, Maxou, Loïc, Diane et Lionel, Mel, Laurent, Ced, Xavier, Amélie et Claudio, et j'en oublie sûrement...) la maison se peaufine (avec une...
  • L'art de devenir abeille
    L' apiculture, c'est l'art de devenir abeille... Se mettre dans la peau de la colonie, voir ce qu'elle exprime pour faire l'acte juste qui lui apportera du mieux-être. Vous ouvrez trop souvent ? Le dérangement incessant demande une grande dépense énergétique...
  • Nougat
    Nous sommes faits pour faire ce que l'on kiffe, n'est-ce pas ? Il y a quelques années, j'avais pris GRAND plaisir à faire du nougat... Un peu extrémiste, je ne voulais pas d'autres sucres que le miel de mes zabeilles. Cuire le miel attire fort les fifilles,...