Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 09:06

Voici le tableau des huiles essentielles utilisées pour la confection des baumes...

 

Remarque  : cette synthèse bibliographique, issue des fiches techniques www.aroma-zone.com décrit les domaines d’utilisation traditionnelle des huiles essentielles. Ces crèmes ne sont pas des médicaments, elles ne peuvent prétendre guérir à elles seules les troubles de santé évoqués ci-dessous. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. En cas de pathologie, merci de consulter un médecin et de suivre les conseils d’un aroma-thérapeute.

 

Les huiles de qualité biologique sont indiquées par ce symbole image002

 

La gamme de prix des crèmes est la suivante  : aucune indication  : 1350 XPF, 1700 XPF, 2000 XPF

 

 

amande amère : odeur gourmande, amandée, balsamique et suave. (peut être sensibilisante)

ambrette : odeur ambrée, musquée, douce, florale. (déconseillée aux femmes enceintes)

 

amyris : odeur boisée, suave, chaude, musquée. Relaxante et positivant

angélique : odeur riche et agréable. Tonique, adoucissante, anti-inflammatoire cutanée (peaux sèches ou rugueuses), anxiété, troubles du sommeil, émotivité. (photosensibilisante)

image002.jpg


 

benjoin bio : en tête des odeurs douces, sucrées, lactées et vanillées qui laissent place peu à peu à des notes plus chaudes de caramel, de miel voire de café grillé. Cicatrisante, hydratante, tonifiante, adoucissante, préserve la souplesse de la peau, apaisante, aide à la concentration, "baume au cœur" après un choc émotionnel.

image002.jpg


 

bergamote bio : odeur riche, douce et fruitée. Purifiant, régénérant cutané, acné, eczéma, psoriasis, séborrhée, sédatif et calmant. (très photosensibilisante)

 

bois de guaïac : odeur boisée, chaude, exotique. Décongestionnante, antiseptique et anti-inflammatoire, asthénie.

 

bois de Hô : odeur rafraîchissante, douce, semblable au bois de rose. Anti-infectieuse puissante, fongicide, régénératrice tissulaire, dépression, surmenage, fatigue nerveuse.

 

bois de rose : odeur rafraîchissante, douce, légèrement boisée. Soin des rides, peaux fatiguées, sensibles, irritées, amélioration des vergetures,cicatrisation, dermatoses et soins du visage, rajeunisseur tissulaire, dépression, surmenage, angoisse.

 

bois de Siam : odeur boisée et fraîche. Stimulante, aphrodisiaque.

 

bursera : odeur légère.

camomille bleue du Maroc ou Tanaisie annuelle : odeur puissante, herbacée, aux notes fleuries et fruitées, légèrement mentholées. Inflammation de la peau, démangeaisons, rougeurs, couperose, piqures de moustiques, calmante.(éviter les 3 premiers mois de grossesse)

 

camomille romaine : odeur herbacée, aux notes forales et fruitées. Affections dermatologiques prurigineuses et/ou allergiques : eczéma, psoriasis, acné, dermites ; couperose, peau sensible enflammée, feu du rasoir,   choc nerveux, stress, anxiété, insomnie.

 

camphrier : odeur épicée, agréable et rafraîchissante.

 

cannelle de Chine : odeur chaude, suave, épicée. Propriétés antibactérienne, fongicide, parasiticide, stimulante psychique, tonique sexuel. (éventuellement allergisante)

 

carotte : odeur douce et fraîche en tête, lourde et légèrement épicée en fond. Revitalisante, régénérante, antiride cutanée puissante, tonique cutanée, cicatrisante, désclérosante.

image002.jpg


 

cèdre Atlas bio : odeur douce, boisée, avec une note légèrement acide. Peaux et cheveux gras, dermatoses fongiques, parasitaires, eczémateuses, antimoustique, relaxante et réconfortante.

champaca : un départ fleuri très puissant proche du Lilas ou du Jasmin qui évolue doucement vers une délicate odeur d'œillet. Ces notes complexes et fleuries laissent place peu à peu à un fond miellé, caramélé et amandé

image002.jpg

christe marine bio : odeur intense, iodée, un peu citronnée. Anti-cellulitique, antiradicalaire, raffermissante, régénérante.(déconseillée pendant la grossesse)

image002.jpg


  

ciste bio : odeur intense, ambrée, balsamique, aux notes épicées et boisées. Coupure, acné, plaies, gerçures, crevasses, vieillissement cutané, rides, peaux matures, relâchement cutané, couperose, insomnie.

image002.jpg


 

 citron bio : odeur fraîche, agréable, douce et citronnée. Éruptions cutanées, furoncles, verrues, herpès, comédons, dartres, séborrhée du visage, engelure, tâches de rousseur, couperose, vieillissement de la peau. (très photosensibilisante, dermoagressive)

 

citronnelle : odeur citronnée et caractéristique de la citronnelle. Répulsive des moustiques (et soin des piqures), antifongique.

image002.jpg


 

clémentine bio : odeur subtile d'écorce de clémentine, fruit, miellée. Acné, séborrhée, rétention d'eau, cellulite, peau sèche, vergetures, verrues, puissant calmant, favorise le sommeil. (non photo-sensibilisante)

image002.jpg


 

combawa bio : odeur  fraîche, hespéridée, acidulée, aux notes vertes. Anxiété, stress, agitation, insomnie

croton anisé  : odeur florale anisée.

image002.jpg


 

curcuma bio : odeur épicée, boisée, fraîche. Antibactérienne, antifongique, antioxydant, peaux matures, rides et ridules, teint terne, peaux fatiguées , pessimisme, peur du changement, baisse de moral  .

 

cyprès : odeur de térébenthine puis boisée et ambrée, très fine. Transpiration excessive, asthénie profonde, dysharmonie psychique. (déconseillée chez la femme enceinte)

davana  : odeur forte et puissante.

 

élémi : odeur fraîche et épicée, légèrement citronnée, lourde. Cicatrisante, recentre les énergies, harmonise et équilibre.

 

encens Oliban : odeur balsamique, épicée, aux notes sucrées et chaudes. Plaies, ulcère, soin des peaux sèches, antidépressive.

 

épinette bleue : odeur  fine, légèrement boisée et épicée, aux notes sucrées. Parasitoses cutanées, acné, eczéma sec, positivante,  tonique général, neurotonique, recharge du plexus solaire.

 

épinette rouge  : odeur forte et épicée, légèrement florale.

 

eucalyptus citronné : odeur aromatique, fraîche, citronnée. Zona, prurit, irritations cutanées, démangeaisons, mycoses, éloigne les moustiques, calmante, sédative.

image002.jpg

eucalyptus mentholé bio : odeur  fraîche et épicée. Rétentions hydrolipidiques, cellulite, acné, ulcère, plaie atone, peaux grasses. (Interdite aux femmes enceintes, aux sujets épileptiques et aux enfants de moins de 6 ans)

image002.jpg

eucalyptus radié bio : odeur verte, fraîche, puissante, très agréable. Purifante (acné), rafraîchissante éloigne les moustiques, infection des voies respiratoires (en friction sur la poitrine), fatigue, confusion, difficultés de concentration.

 

fragonia : odeur fraîche, puissante, aux notes fleuries et fruitées . Impétigo, mycoses, boutons de fièvre, acné, déodorant, favorise la réconciliation avec soi, l’introspection, libère des énergies négatives, stabilise les émotions, manifeste l’énergie féminine, minimise le «  jet-lag  ».

frangipanier  : odeur florale et typique, amandée et légèrement vanillée, exotique et chaleureuse.

 

 à suivre !

 

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 12:56

Quand on croit connaître un domaine, l'apiculture par exemple, la magie de l'instant s'évapore...
On ne voit plus la Vie en action, avec son mystère infini, mais une sorte de ballet d'étiquettes mentales, un peu gris, et très irritant quand ça ne se déroule pas comme on croit que ça devrait...

 

Un récent cadeau de la Vie fut l'acquisition d'un objectif macro... Pourquoi ? Parce que la plongée dans le "petit monde" des avettes que permet cet ustensile est l'occasion d'un émerveillement sans cesse renouvelé... La beauté des lumières, à cette échelle rarement visitée, calme le mental et sa compulsion à tout faire rentrer dans des cases, toutes plus illusoires les unes que les autres...

 

Alors... Heureux je suis de vous emmener dans cet univers sans cesse surprenant, grace à la magie de l'image !!

 

 

 

DSCF0394.jpg

 

 

 

DSCF0397.jpg

 

 

 

DSCF0507.JPG

 

 

 

DSCF0510.jpg

 

 

 

DSCF0512.jpg

 

 

 

DSCF0522.jpg

 

 

 

DSCF0565.jpg

 

 

 

DSCF1059.JPG

 

 

 

DSCF1104.jpg

 

 

 

DSCF1110

 

 

 

 

DSCF1115.jpg

 

 

 

(.../...)

Repost 0
Published by Ludo - dans images
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 21:43

La suite de la vidéo précédente sur la récolte..

 

 

 

 


 

 

Repost 0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 14:22

Et si nous changions de rythme ?

 

Peut-être verrions-nous les choses différemment...

 

Voilà l'idée saugrenue qui me traverse, visionnant ces images de l'entrée des ruches, montées en vidéo pour le plaisir de la découverte...

 

"Et ça chauffe, ce lendemain de pluie tropicale... Les ventileuses tentent la clim manuelle, tandis que les autres ouvrières vaquent à leurs occupations... Cette séquence accélérée 50 à 125 fois (une image toutes les 2 à 5 secondes) montre une autre vision de la  dynamique de la colonie..."

 

 

 


 
Repost 0
Published by Ludo - dans images
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 17:11

Hé oui, un pitit changement dans la ponctuation, et ça change tout parfois !!

 

Et si nous prenions cela au pied de la lettre ??

 

Chroniques d'une expérience culinaire inattendue...

 

P1040096.jpg

 

Souvenez-vous du fameux cadre-témoin...

En principe, on coupe la batisse de cire toutes les semaines : si la reine y a pondu, on n'y trouvera que des jeunes larves.

Certains laissent les abeilles construire 15 j : les cellules étant plus grandes dans une batisse naturelle, ce sont des mâles qui sont élevés. Et en 15 jours, les larves sont operculées... piégeant en même temps un nombre conséquent de varroas (dans les contrées où il y en a, bien sûr !), plus attirés par ces sources d'hémolymphe plus abondante...
SI vous m'avez suivi, la découpe du cadre-témoin tous les 15 jours est donc un moyen soft de faire baisser considérablement la pression de cet acarien ennuyant...

 

Bon, mais là, c'est la flemme qui a abouti à ce rayon plein de vie en boîte !! Quel dommage de jeter ces futurs bouts d'mecs...

 

Mais comme la visite a lieu avec la famille Nicolini, des "Corses-Malgaches habitués de la Réunion", l'idée est venue de goûter à ces mets très prisés dans "l'île Bourbon"...

 

 

Au boulot !

 

P1040176.jpg

 

Voilà la bêêêêête... La nymphe est assez agée, puisque les yeux sont bien colorés dans ce cas là...

 

Extraction !

 

P1040189.jpg

 

Un long labeur de dépiautage commence... A deux, avec Marius, c'est plus drôle...

 

P1040196.jpg

 

Le coup de main se prends assez vite, à la pince à épiler (ou ici, la pince à ???? !)

 

P1040199.jpg

 

Rose se lâche sur les photos pendant ce temps, et elle a bien raison !

 

 

P1040206.jpg

 

Rissolage à la poèle avec un filet d'huile d'olive, et une pointe de sel et de poivre...

 

 

P1040207.jpg

 

C'est tout de suite plus apétissant, n'est-ce pas ! :-D

 

 

 

Alors, le chef est-il satisfait ??

 

P1040212.jpg

 

Verdict familial : pas mal du tout !

 

Un subtil mélange de goût de crevette, de noisette, et de foie de génisse pour la consistance...

 

 

 

Bon, mais QUELLE IDEE de manger des larves d'insectes, rétorquerez-vous ???

 

En fait, c'est plutôt pas mal pour notre santé !

En apithérapie, on appelle cela "apilarnil"...

 

Voyons ce qu'en dit Catherine Ballot-Flurin dans son sympathique ouvrage : "Les Bienfaits de l'Apithérapie"...

 

" Ces belles larves qui luisent au fond des cellules ont donné l'idée à un apiculteur roumain, Nicolae V. Iliesiu : il se demandait toujours pourquoi les poulets qui étaient nourris avec des larves d'abeilles grandissaient d'une manière spectaculaire. Cette question lui était restée dans la tête : que contiennent ces larves d'abeilles ? Une substance aux pouvoirs extraordinaires ? C'est ainsi que Nicolae V. Iliesiu réussit à convaincre les Roumains, et bien d'autres, de consommer les larves d'abeilles, et tout spécialement les larves de mâles, qu'il a appelées "apilarnil".

 

On trouve aussi des préprations à base de larves d'abeilles au Japon. Un fabricant français propose des ampoules contenant des embryons de larves.

(...)

 

On peut consommer les larves entières ou broyées. C'est un aliment riche en protéines et en vitamines A et D, avec une activité enzymatique élevée, comme la gelée royale. On y trouve aussi des lipides, des minéraux et des vitamines, ainsi que d'autres substances non encore identifiées.

 

Les larves facilitent la croissance et la convalescence, elles sont toniques, et stimulent la libido et l'appétit."

 

 

Nous voilà pleinement rassurés !!

 

Alors... Venez manger(,) les enfants !!

 

Repost 0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 21:56

C'est l'histoire de Fufu, un ami d'enfance...

(hé bien oui, l'école véto, c'était il y a fort longtemps ! :-D)

Il rencontra Jenny, une Princesse, lors d'un long séjour au Québec.

Et depuis, ils ont deux bambins et vivent au bord du Lac d'Annecy...

Quel raccourci !!

 

famille-Bernard.jpg

 

Toujours est-il que ces généreux amis ont choisi de parraîner une ruche.

 

Le nom choisi ?

 

"Itre bi sine i Leo me Emma-Rose"

 

(les amies abeilles de Léo et Emma-Rose)

 

Alors, voilà leur histoire, à ces abeilles subtropicales de la Haute-Savoie !

 

 

 

  • 27 octobre 2012

Jour de la fusion de deux colonies, à l'origine de "itre bi"...

Car l'histoire débutante à été mouvementée !

 

La colonie prévue pour cette ruche a capoté, victime de son propre poids (et de la flemme que j'ai eue pour la transvaser assez tôt dans un volume suffisant... Voir le résultat par là...)

 

Du coup, les abeilles ont rejoint une ruche déjà peuplée, et j'ai gardé les rayons tout frais, déjà gorgés de miel, et surtout tout droits...

 

itre-bi-1.jpg

 

Quant aux abeilles ??

 

C'est un essaim assez gros, juste posé dans le manguier de Papa Gallus, un ténor de la vanille sur l'île, et récupéré avec Christophe (qui lui a donné le nom, comme veut la coutume, de "Mangues sabots"...)

 

Pas de photos de la capture ! Mais le voilà, transféré dans une ruchette et bien installé au rucher du littoral...

 

itre-bi-3.jpg

 

 

Transfert dans la nouvelle maison !

 

itre-bi-2.jpg

 

 

Les rayons de la ruchette, non conservés car de travers :

 

itre-bi-4.jpg

(l'occasion de déguster un excellentissime pain d'abeille, ce pollen fermenté au goût extraordinaire !)

 

 

Et voilà le résultat :

 

itre-bi-5.jpg

 

Un piti contrôle par la fenêtre deux jours plus tard : à part un peu de mortalité (quelques fourmis électriques sont là aussi !), ça baigne...

 

itre-bi-6.jpg

 

  • 10-11 novembre 2012

La colonie se sent déjà à l'étroit : le volume est TRES bien occupé ! Voyez plutôt :

 

itre-bi-7.jpg  itre-bi-8.jpg

 

 

 

 

Alors... on rajoute trois barres !

 

itre-bi-10.jpg  itre-bi-11.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour le plaisir des yeux :

 

itre-bi-13.jpg

 

(là, on voit bien que si la place vient à manquer en pleine miellée, quand ça stimule al production de cire, les rayons sont élargis jusqu'aux parois et ne sont plus mobiles... Donc, à moi d'observer pour suivre le mouvement !)

 

 

itre-bi-14.jpg

 

(ici : on voit que la majorité des ouvrières resemblent comme deux gouttes d'eau aux européennes, alors qu'une d'entre elle arbore fièrement des trace du métissage avec les italiennes d'Ouvéa... Comme la reine est fécondée par 20 âles ou plus, la descendance n'est pas homogène !)

 

 

  • 17 novembre 2012

Une semaine plus tard, un nouveau rayon a bien débuté, tandis que les autres ont encore poussé...

 

itre-bi-16.jpg

 

Ue colonie bien partie !

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 20:55
 

K01.jpg

Voici quelques mois, Olivier -du site Lalibela.fr- m'a contacté pour demander ce que devenaient les ruches kényanes.

 

Alors, à son attention, et parce que ce projet me tient à coeur, voici quelques anecdotes

qui peuvent être utiles à ceux qui voudraient se lancer dans cette belle aventure...

 

La première kényane expérimentale, don de ces amis allemands de passage sur Lifou, est toujours bien vivante et à enfin perdu sa hausse Langstroth, afin de la gérer de manière horizontale. Une première récolte a eu lieu, ce qui a donné un savoureux miel en rayon (dont une partie pas entièrement operculée a été pressée et a spontanément cristallisé : une excellente souche pour faire du miel crémeux !)

 

 

Sur cette "vieille" photo, (la hausse est encore présente), les rayons récemment construits sont toujours un sujet d'émerveillement pour les mômes (petits ou quadragénaires, d'ailleurs !), de part ce rapport divers à l'abeille, sans être dispersé par tout le côté technique des ruches dites modernes...

 

K01bis

 

 

 

 

Alors, cette jolie colonie a été transférée dans le nouveau prototype (dont la construction a été présentée par là et par là !), histoire de donné un bon coup d'entretien à la vétérante, et pendant ce temps, d'aller exposer les fifilles à la fête du Santal et du Miel...

 

 

K02

K03.jpg K04.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

K05.jpg

 

Vue sur la mer pour les avettes, vue sur les entrailles de la ruche sans être impressionnés par le vol des butineuses pour les spectateurs, nous avons eu la joie de partager notre passion en live, sans aucune piqure pendant ces trois jours très fréquentés...

 

 

 

Autre fait marquant : une ruchette victime de son succès... et du temps orageux de ce début de saison chaude...

 

K07.jpg

 

 

Cela faisait quelques jours que la façade était densément couverte... Temps de transférer l'essaim débordant dans une maison plus spacieuse !

 

Lors de la visite, moche spectacle : sur les 7 rayons construits, 5 se sont cassés sous le poids du miel et dû au ramollissement de la cire en cette période au temps lourd... Voyez plutôt :

 

K08.jpgK09.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On observe ce même type de mésaventure dans les essaims sauvages protégés sous les falaises : des morceaux de rayons parfois balaises tombent lorsque la cire est fraîche et le miel lourd et chaud...

 

Alors pas de découragement : les rayons contenant des oeufs et larves sont laissés et redressés, et une semaine plus tard, de nouveaux rayons sont construits !

 

K10.jpg  K11.jpg

 

Sauf que la colonie n'aura pas réussi a refaire une reine pour remplacer celle engluée dans le carnage : les abeilles seront fusionnées avec une autre colonie...

 

 

 

 

Une autre observation ! le petit filet de cire sous les barres n'est pas suffisant pour guider les rayons ! Les cirières tissent parfois d'une barre sur l'autre, ce qui ne rend pas du tout aisé la manipulation de ce sacré bordel...

 

Alors voilà une tentative de mieux guider leur travail : retour à la défonceuse !

 

K12.jpg K13.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

K14.jpg

 

L'avenir nous dira si ce système fonctionne mieux !

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 16:07

Tout est dans le titre ! :-D

 

 


 
Repost 0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 20:24

Connaissez-vous cette émission de France Inter, de Jean-Claude Ameisen ?

 

Un bijou...

 

Subtile harmonie de la science, la poésie, la philosophie, cette plongée dans la vie de la nature nous pousse avec émerveillement à regarder autour de soi d'un autre point de vue...

La narration passionnée nous emmène dans un beau voyage, dans les arcanes de la Vie...

 

 

Quatre émissions sont consacrées à l'abeille à miel,  à travers les textes incontournables de Karl Von Frisch ou de Maurice Maeterlink, mais aussi des études scientifiques les plus récentes...

 

La danse frétillante, la vision de l'abeille, la démocratie innée à la colonie : je vous laisse découvrir, bande de veinards !!

 

 

Capture.jpg

 

Repost 0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 19:37

S'il y a un événement qui a bien pris sur Lifou, c'est la Fête de la Science, organisée par l'asso des sciences expérimentales Symbiose, les enseignants, écoles, collèges et lycée des îles...

 

Les élèves préparent ainsi un atelier par classe ou par groupe, qu'ils présentent le jour J à toute la smala...

 

Si les thèmes conseillés cette année touchaient aux mathématiques et aux énergies renouvelables, tout est accepté ; 5 ou 6 groupes ont potassé la vie des abeilles...

 

Pitite visite...

 

 

La classe de Drueulu, d'abord, avec une excellente maîtrise du fonctionnement de la colonie, et des maquettes très sympa...

 

DSCF0989.jpg

 

 

 

Coucou !  :-)

 

DSCF0992.jpg

 

 

 

Des simulations d'un grand réalisme...

(j'adore le mâle qui lit le journal, la gardienne au couteau, la ventileuse à l'éventail, etc...)

 

DSCF0993.jpg

 

 

 

Ces élèves de Havila étaient venus apprendre à monter des cadres à l'atelier :

 

DSCF0994.jpg

 

 

Gros travail aussi sur la transformation du nectar en miel...

 

DSCF0995.jpg

 

 

Enfin (car la batterie de l'appareil n'a pas permis d'immortaliser les autres projets !), la classe de Tissam a Hnathalo a préparer des produits ménagers et des cosmétiques bio...

 

DSCF0996.jpg

 

La grande classe !!

 

Cette année encore, j'ai été mis à contribution, avec l'accueil de quelques classes au rucher, la présentation de deux confs sur l'apithérapie (avec comme support l'excellent documentaire Les Secrets de la Ruche), et l'explication aux élèves cosmétophiles de la fabrication des baumes à base de cire d'abeilles...

 

Voilà la vidéo faite pour eux :

 

 


 

Voilà, au plaisir !

Repost 0

Présentation

  • : les abeilles de Lifou
  • les abeilles de Lifou
  • : les aventures des avettes tropicalisées... Partages d'expériences happycoles, juste pour le plaisir !
  • Contact

Rechercher

Les 10 Derniers

  • Plan de la ruche
    En rouge, les nouveautés. Accès direct aux pdf : pollen - propolis - schéma de ruche Langstroth baumes - baumes personnalisés Votre avis m'intéresse : retour de feeling Commandez les cosmétiques des abeilles chez les fées de BioAttitude.nc ! • Journal...
  • Endo-kényane
    Pour le fun, j'ai commandé un mini-endoscope pour Android à 15 boules... Ce n'est pas pour visiter mes trous d'nez ! Mais pour aller voir les zélées !! Bon, il ne faut pas s'attendre à des miracles côté qualité des photos, maintenant ça devient rigolo...
  • La forme à Sion
    Hello ! Je propose 3 modules de formations pratiques : A - Conduite en synergie avec l'abeille constat de l'échec d'une apiculture intensive basée sur nos besoins/envies observation de l'entité colonie, apparentée à un mammifère répondre aux besoins de...
  • 7 ans
    Ce blog a 7 ans aujourd'hui : Joie mes amis, joie !! Sous sa forme actuelle : il se peut fort que ses jours soient comptés : car il faut dire que ça bouge dans le quartier, si je jette un oeil (étonné) à l'année qui vient de s'écouler : on a eu droit...
  • Le cadre-témoin - le livre
    Hello ! Le petit livret de Roger Vanhée est introuvable sur le net. Sur la demande de 2 personnes, j'ai scanné le mien et le mets à dispo en PDF ici. Lien vers le PDF BIEN SÛR, s'il est réédité ou si vous le trouvez en vente sur le net (merci de bien...
  • Cadre à jambage
    Hello ! Cela faisait longtemps que ça me tarabustait, c'est parti depuis aout dernier pour tester le fameux cadre à jambage... Kézako ?? Un cadre sans cire gaufrée, juste une amorce de 2 cm en haut. Et un "jambage" ou "renfort", une baguette fine presque...
  • A pas peur
    "Les abeilles, ouhhhh ça pique !!" Réflexe de survie quand on ne les connait pas... Une abeille ne pique QUE par nécessité, elle y laisse son dard et sa vie. Cela veut dire aussi que si vous apprenez à les connaître, à les observer, et à agir sans les...
  • Mu
    Depuis mars, Bi ne Drehu a migré 30 km plus au Sud, dans la tribu de Mu au lieu-dit Kaladea... Grâce aux amis (Oriol, Maxou, Loïc, Diane et Lionel, Mel, Laurent, Ced, Xavier, Amélie et Claudio, et j'en oublie sûrement...) la maison se peaufine (avec une...
  • L'art de devenir abeille
    L' apiculture, c'est l'art de devenir abeille... Se mettre dans la peau de la colonie, voir ce qu'elle exprime pour faire l'acte juste qui lui apportera du mieux-être. Vous ouvrez trop souvent ? Le dérangement incessant demande une grande dépense énergétique...
  • Nougat
    Nous sommes faits pour faire ce que l'on kiffe, n'est-ce pas ? Il y a quelques années, j'avais pris GRAND plaisir à faire du nougat... Un peu extrémiste, je ne voulais pas d'autres sucres que le miel de mes zabeilles. Cuire le miel attire fort les fifilles,...