Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 19:50

Nous avons vu récemment comment se pratiquait la récolte du miel.

Voici maintenant en schémas et en détail la manière dont les cadres sont gérés à l’occasion de cette opération.

(la légende des schémas est là)

(Ah bon, il faut gérer les cadres ??

Et oui ! Car si dans la nature, les abeilles se débrouillent toutes seules, ce n’est pas le cas quand on leur impose un habitat ouvrable et modulaire comme l’est la ruche Langstroth…

Naturellement, un essaim se développe de haut en bas : les rayons sont prolongés ver le sol, la reine suit le mouvement, les larves qui ont laissé dans l’alvéole cocon et déchets sont au fur et à mesure remplacées par le miel, dans une cire un peu plus foncée, mais très correcte…

Dans la ruche, le couvain est statique, dans la caisse du bas : chaque génération de larve épaissit un peu plus la paroi des alvéoles, ce qui aboutit à « mouler » des abeilles de plus en plus petites, laissant une cire noire et repoussante… Alors l’apiculteur consciencieux et respectueux de ses avettes s’arrange pour remplacer un tiers des cadres du corps de ruche tous les ans, de manière à ce qu’un cadre ne reste pas plus de trois ans dans le couvain.

Le plus simple est de profiter de la récolte pour faire tourner les cadres : voici comment je pratique.

recolte-0.jpg

Quand il est temps de récolter (ce qui est su en observant l’état des miellées au cadre-témoin et en ouvrant la hausse de temps en temps), je retire de la hausse de 1 à 6 cadres, ceux qui sont operculés au 3/4 au minimum.

récolte 1


Pourquoi pas plus ? Il est utile de laisser suffisamment de réserves en cas de mauvais temps ou d’absence de fleurs dans les semaines qui suivent, et d’autre part, le miel sert aussi de tampon thermique, accumulant l’excédent de chaleur dans la journée et le restituant la nuit. Alors si on retire la hausse complète, les ouvrières vont devoir ventiler beaucoup plus le jour, et manger du miel pour chauffer la nuit : c’était donc un mauvais calcul…

 

 

 

C’est le rare moment où la visite du corps de ruche est utile, y compris pour compter le nombre de cadres sur lesquels la reine ponds, ce qui donne une idée de sa fécondité. Et la présence d’œufs me rassure sur sa présence ! Alors allons-y…

 

 

La hausse est retirée et posée sur le toit retourné, par exemple, et la grille à reine est enlevée (en regardant bien que la reine n’est pas sur sa face inférieure, ce qui peut arriver du fait de la fumée introduite par le trou de vol).

 

récolte 2

 

Les cadre « de rive » (sur les côtés) sont inspectés, et montés dans la hausse s’ils sont pleins de miel. En cas de grosse miellée, le miel prends le pas sur le couvain, les alvéoles vides étant remplis de nectar avant que la reine n’aie eu le temps d’y mettre son cul. C’est le « blocage de ponte », favorisant les essaimages. Alors pour éviter cela, on s’arrange pour offrir à la reine le maximum d’alvéoles disponibles, en remplaçant les cadres de rive plein de miel par des cadres vides.

 

récolte 3

 

Ce qui est fait, mais après avoir poussé tous les cadres vers la droite, toujours du même côté, afin que les cadres du centre finissent un jour par se retrouver dans la hausse grâce à ce « tapis roulant manuel » !  Le couvain décentré va être étendu sur les nouveau cadres, déjà bâtis ou mieux : à tisser, afin de donner du travail aux cirières qui se tournent les 6 pouces quand tout est construit !

Pour accélérer le processus et booster la colonie en abeilles, on peut même monter dans la hausse un ou deux cadres de couvain, par exemple les plus noirs, en prenant la précaution de laisser la reine et les mâles en bas (en secouant les cadres au-dessus du corps de ruche). Les abeilles naitront en haut et seront remplacés par le nectar, pendant quelques temps, c’est comme s’il y avait 8, 10 voire 12 cadres de couvain ! Il faudra bien sûr suivre la ruche en conséquence, car beaucoup d’abeilles peut favoriser un essaimage…

 

recolte-3-bis.jpg

 

On remet la grille à reine et la hausse, en complétant avec des cadres bâtis ou à tisser.

 

recolte-4.jpg

 

La colonie est donc soulagée de son excédent de miel, la reine à de nouveau de la place pour pondre, la cire noire d’en bas passe progressivement en haut, la cire noire en haut sera recyclée après l’extraction, toutes les catégories d’abeilles ont de quoi s’occuper, l’essaimage est prévenu (tant que la fièvre du même nom n’est pas enclenchée avant la récolte !) : vous pouvez être fier de ce bon boulot !




Partager cet article

Repost 0
Published by Ludo - dans débutants
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les abeilles de Lifou
  • les abeilles de Lifou
  • : les aventures des avettes tropicalisées... Partages d'expériences happycoles, juste pour le plaisir !
  • Contact

Rechercher

Les 10 Derniers

  • Plan de la ruche
    En rouge, les nouveautés. Accès direct aux pdf : pollen - propolis - schéma de ruche Langstroth baumes - baumes personnalisés Votre avis m'intéresse : retour de feeling Commandez les cosmétiques des abeilles chez les fées de BioAttitude.nc ! • Journal...
  • Cadre à jambage
    Hello ! Cela faisait longtemps que ça me tarabustait, c'est parti depuis aout dernier pour tester le fameux cadre à jambage... Kézako ?? Un cadre sans cire gaufrée, juste une amorce de 2 cm en haut. Et un "jambage" ou "renfort", une baguette fine presque...
  • A pas peur
    "Les abeilles, ouhhhh ça pique !!" Réflexe de survie quand on ne les connait pas... Une abeille ne pique QUE par nécessité, elle y laisse son dard et sa vie. Cela veut dire aussi que si vous apprenez à les connaître, à les observer, et à agir sans les...
  • Mu
    Depuis mars, Bi ne Drehu a migré 30 km plus au Sud, dans la tribu de Mu au lieu-dit Kaladea... Grâce aux amis (Oriol, Maxou, Loïc, Diane et Lionel, Mel, Laurent, Ced, Xavier, Amélie et Claudio, et j'en oublie sûrement...) la maison se peaufine (avec une...
  • L'art de devenir abeille
    L' apiculture, c'est l'art de devenir abeille... Se mettre dans la peau de la colonie, voir ce qu'elle exprime pour faire l'acte juste qui lui apportera du mieux-être. Vous ouvrez trop souvent ? Le dérangement incessant demande une grande dépense énergétique...
  • Nougat
    Nous sommes faits pour faire ce que l'on kiffe, n'est-ce pas ? Il y a quelques années, j'avais pris GRAND plaisir à faire du nougat... Un peu extrémiste, je ne voulais pas d'autres sucres que le miel de mes zabeilles. Cuire le miel attire fort les fifilles,...
  • Drones²
    Amateur de réseaux sociaux, passionné de ces petits 'multirotors de loisirs' (ou 'drones', mais tout de suite ça sonne militaire), je furète parfois (voire souvent) les belles images vues d'en haut que nous ramènent ces caméras volantes sur Face de Bouc......
  • Le buzzz du Flow
    Vous avez sûrement vu passer la vidéo, ces derniers mois : la fameuse ruche "Flow Hive" est une révolution dans l'apiculture ! Le rêve du robinet à miel est devenu réalité, grâce à des années de recherche d'une famille australienne... Une belle image...
  • Revue de presse
    Quand les journaux parlent des abeilles de Lifou... "Les Nouvelles de l'économie", septembre 2014 la revue de la Chambre des Métiers : InfoMétiers avril-mai 2014
  • Comment taire
    Hello ! Il y a un nouveau type de SPAM assez vicieux : les faux commentaires, avec une vraie adresse de pub... Le commentaire est juste là pour hameçonner, souvent en anglais, avec un caressage dans le sens du poil dans le thème de l'article. Vous cliquez...