Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 22:26

extraction-propo-1.jpg

 

 

 

 

 

Vous souvenez-vous de cette propolis, qu'elle soit raclée un peu partout ou récupérée sur les grilles ?
Mettons-là au congélateur, histoire de la durcir un brin…

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-2.jpg

 

 

 

 

 

 

C’est alors possible de la casser en petits morceaux, en la fracassant au marteau. Utilisez un plastique bien solide !

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Un moulin à café finit le travail, en réduisant en poudre très fine le fruit du martelage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-4.jpg

 

 

Je laisse la poudre (20 g) dans des bocaux avec de l’alcool à 70° (180 g) pendant deux à trois semaines ensuite…
L’alcool médical étant dénaturé, mieux vaut utiliser de l’eau de vie ou autre alcool de fruit, 70° étant l’optimum pour extraite le maximum de molécules. Pour ma part, je distille deux fois l’eau de rinçage du matériel après extraction, laissée au soleil afin que le miel fermente.
Voyez comment l’alcool incolore prends vite une couleur orangée à brune ! Et ce d’autant plus vite que les bocaux sont remués tous les jours…

 

 

 

extraction-propo-5.jpg

 

 

 

Après une filtration soignée (à l’aide de passoires et d’un tissu en coton), la solution alcoolique de propolis est mise en bocaux ouverts, disposés dans un évaporateur solaire, une cuve fermée d’un plastique en forme de cône.
(Remarque : le reste de propolis non dissoute, qui contient la cire et les saletés, possède encore des molécules intéressantes, et peu subir le même traitement de dissolution à l’alcool.)

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-6.jpg

 

 

 

 

 

 

L’alcool s’évapore et se condense sur le film plastique : les gouttes retombent dans cet entonnoir, relié à un bocal extérieur à l’aide d’un tuyau de gaz.

 

 

 

extraction-propo-7.jpg

 

 

 

 

 

 

Et voici le solvant qui se retrouve en bas, prêt pour une nouvelle dissolution de propo !

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-8.jpg

 

 

 

 

 

Dans les bocaux, se concentre l’extrait mou de propolis. Avec 20 g de poudre, je récupère 4 à 5 grammes d’extrait concentré et purifié.

 

 

 

 

 

 

 

 

extraction-propo-9.jpg

 

 

Cette substance se divise naturellement en une phase liquide, et une autre phase pâteuse. Cette base me sert ensuite à confectionner les préparations plus facilement utilisables au quotidien : suite au prochain numéro !

schéma du distillateur solaire

schéma du distillateur solaire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Propos 27/07/2013 20:20

Bonjour,

J'ai fait moi même une solution hydroalcoolique de propolis (100gr pour 500ml d'alcool 70°) mais sans évaporation ...
On dis qu'en moyenne les solutions hydroalcoolique sont concentrées à 15% ou 20% , mais alors lesquelles sont dans cette moyenne ? la solution évaporée comme la votre ou non-évaporée comme la mienne?

Sinon je dois dire que depuis que je l'utilise, je ne pourrais plus m'en passer pour mes blessure de jardinier/bricoleur ainsi que pour un Herpès Chronique que je ne vois plus depuis 2 ans déjà, c'est un produit naturel exceptionnel (mais chut! il n'y a peut-être pas assez de Propolis pour tous ;) )

merci de votre réponse et merci pour ce blog :)

Propos

Ludo 28/07/2013 00:43

OUIII, c'est bon de partager, n'est-ce pas, sans se prendre la tête !!

Effectivement, pour connaitre la concentration, on pèse le reliquat après évaporation, rapporté au poids de la solution initiale...
On se débrouille comme on peut... Et franchement, je m'amuse beaucoup...

Quel que soit le type d'alcool, c'est le même principe !

Sinon, pourquoi ne pas essayer l'eau de vie ?

Il semblerait que 70° soit le meilleur compromis (l'alcool dissolvant tout ce qui est balsamique, résineux, et l'eau pas mal d'autres molécules utiles : ça donne la plus grande concentration en flavonoïdes...). Maintenant, à 50°, ça doit pas être si pire...

Bonnes expérimentations ! On se tient au jus !!

Propos 28/07/2013 00:19

haaaaa! super! merci Ludo!

Vos propos sont ludique ,ont du relief et m'ont rassurés, contrairement à certains qui ne distillent que des propos lisses ... (si si ! je suis très fier de moi là ;D )

Votre technique pourrait donc aussi me donner à peu prés la concentration puisqu'une seule pharmacie prés de chez moi peut apparemment la révéler !? ce sont des choses qui ne ce font plus en pharmacie malgré ce qu'on lit sur le net...

Mais je ne le ferai pas avec ma préparation actuelle puisque vous m'avez aussi ouvert les yeux sur mon alcool à 70° qui n'est autre que de l'alcool isopropylique donc dénaturé .
Par contre je savais qu'avec cet alcool mon utilisation ne serait qu'externe ,
ma macération est identique à celle faite avec du non-dénaturé n'est ce pas? (rassurez moi encore svp ^^)

merci pour tout Ludo, à plus ...

Ludo 27/07/2013 23:00

Autre raison de ce système compliqué d'évaporation, à l'époque : pas facile ici de trouver de l'alcool à 70°, en dehors de celui de la pharmacie qui est dénaturé (sans 'e' au bout, hein !! ;-) )

Du coup, le solvant produit par mes soins a une grande valeur, et avec le système d'évaporation, je n'en perds pas une miette...

Ludo 27/07/2013 22:56

Bonjour Propos !

OUI, quelle merveille cette propo, qui tombe bien à propos ! :-p

Effectivement, pas la peine d'évaporer l'alcool, et dans ce cas, on obtient une solution hydroalcoolique (solvant : 70% éthanol, 30% eau) de propolis concentrée entre 10 et 20%...

L'évaporation permet l'obtention d'une pâte (quasi 100 % de résines et baumes) qui peut se mélanger au miel au bain-marie (propomiel) ou s'utiliser pure : l'utilisation est plus simple avec les mômes, sans les saoûler ! Ce qui ne serait pas propre pour un pro... (X-D)

ça a permis de voir aussi que la propo extraite ici à Lifou est peu concentrée, car rare sûrement (peu d'arbres produisant de la résine sur les bourgeons) : la solution a une concentration variable, peut-être entre 5 et 12 %...

Du coup, je re-dissolvais le baume avec la bonne quantité de solvant pour arriver à une solution "standard" de 15%... Mais quel boulot !! J'ai abandonné...


Le plus simple, très efficace, facile d'emploi, c'est la solution, comme vous faites, pas évaporée...

Le plus smart, polyvalent (pour les mômes par exemple) : c'est le baume.

le plus direct, brut de la ruche, c'est... la propolis non transformée !

Bonne continuation !!

tazqa tirkmine 28/05/2013 19:47

c'est merveilleux comme élément naturel et bio. étant qu'apiculteur je voudrais savoir plus sur l
a façon de l'extraction du liquide de la propolis.

Ludo 25/12/2015 13:14

Hello Jon, merci !
Je rajoute à l'article le schéma...
Est-ce plus clair ?
Belle journée !

jon 23/12/2015 20:04

bonjour, très beau reportage photo, pourriez vous faire un petit schéma (photo) afin de voir comment est l' évaporateur solaire, car la j 'avoue, je bug un peu, merci et encore bravo a vous

Ludo 28/05/2013 22:15

Bonjour Tazqa ! Merci pour votre intérêt pour cette substance fantastique !
Que voulez-vous savoir au juste ?

tazqa tirkmine 28/05/2013 19:50

c'est merveilleux comme élément naturel et bio. étant qu'apiculteur je voudrais savoir plus sur l
a façon de l'extraction du liquide de la propolis.

Présentation

  • : les abeilles de Lifou
  • les abeilles de Lifou
  • : les aventures des avettes tropicalisées... Partages d'expériences happycoles, juste pour le plaisir !
  • Contact

Rechercher

Les 10 Derniers

  • Plan de la ruche
    En rouge, les nouveautés. Accès direct aux pdf : pollen - propolis - schéma de ruche Langstroth baumes - baumes personnalisés Votre avis m'intéresse : retour de feeling Commandez les cosmétiques des abeilles chez les fées de BioAttitude.nc ! • Journal...
  • Endo-kényane
    Pour le fun, j'ai commandé un mini-endoscope pour Android à 15 boules... Ce n'est pas pour visiter mes trous d'nez ! Mais pour aller voir les zélées !! Bon, il ne faut pas s'attendre à des miracles côté qualité des photos, maintenant ça devient rigolo...
  • La forme à Sion
    Hello ! Je propose 3 modules de formations pratiques : A - Conduite en synergie avec l'abeille constat de l'échec d'une apiculture intensive basée sur nos besoins/envies observation de l'entité colonie, apparentée à un mammifère répondre aux besoins de...
  • 7 ans
    Ce blog a 7 ans aujourd'hui : Joie mes amis, joie !! Sous sa forme actuelle : il se peut fort que ses jours soient comptés : car il faut dire que ça bouge dans le quartier, si je jette un oeil (étonné) à l'année qui vient de s'écouler : on a eu droit...
  • Le cadre-témoin - le livre
    Hello ! Le petit livret de Roger Vanhée est introuvable sur le net. Sur la demande de 2 personnes, j'ai scanné le mien et le mets à dispo en PDF ici. Lien vers le PDF BIEN SÛR, s'il est réédité ou si vous le trouvez en vente sur le net (merci de bien...
  • Cadre à jambage
    Hello ! Cela faisait longtemps que ça me tarabustait, c'est parti depuis aout dernier pour tester le fameux cadre à jambage... Kézako ?? Un cadre sans cire gaufrée, juste une amorce de 2 cm en haut. Et un "jambage" ou "renfort", une baguette fine presque...
  • A pas peur
    "Les abeilles, ouhhhh ça pique !!" Réflexe de survie quand on ne les connait pas... Une abeille ne pique QUE par nécessité, elle y laisse son dard et sa vie. Cela veut dire aussi que si vous apprenez à les connaître, à les observer, et à agir sans les...
  • Mu
    Depuis mars, Bi ne Drehu a migré 30 km plus au Sud, dans la tribu de Mu au lieu-dit Kaladea... Grâce aux amis (Oriol, Maxou, Loïc, Diane et Lionel, Mel, Laurent, Ced, Xavier, Amélie et Claudio, et j'en oublie sûrement...) la maison se peaufine (avec une...
  • L'art de devenir abeille
    L' apiculture, c'est l'art de devenir abeille... Se mettre dans la peau de la colonie, voir ce qu'elle exprime pour faire l'acte juste qui lui apportera du mieux-être. Vous ouvrez trop souvent ? Le dérangement incessant demande une grande dépense énergétique...
  • Nougat
    Nous sommes faits pour faire ce que l'on kiffe, n'est-ce pas ? Il y a quelques années, j'avais pris GRAND plaisir à faire du nougat... Un peu extrémiste, je ne voulais pas d'autres sucres que le miel de mes zabeilles. Cuire le miel attire fort les fifilles,...